le_merchandising_en_restauration_nos_conseil_elma

L’importance du merchandising dans la restauration : nos conseils

Si vous n’avez jamais entendu le terme « merchandising », alors il est temps pour vous d’éclairer cette notion importante car elle est un levier pour développer le chiffre d’affaires en permettant aux professionnels de booster leurs ventes ! Mais comment me diriez-vous ?  Avant toute chose, il est indispensable de définir ce qu’est le merchandising.

Il s’agit d’un ensemble de techniques qui sont utilisées dans le but d’optimiser la présentation des produits dans un point de vente. En d’autres termes et pour faire plus simple, cela correspond à tous ce qui concerne la mise en avant des produits et l’aménagement en :

  • Attirant l’attention de la personne qui se rend dans votre établissement.
  • Provoquant chez cette même personne l’acte d’achat d’impulsion qui correspond à un achat non planifié.

On pourrait le résumer ainsi :

merchandising_6B_optimiser_un_point_de_vente

Concrètement, le merchandising couvre 3 aspects : 

  • L’assortiment regroupe l’ensemble des produits proposés par un point de vente. Il s’agit de l’offre globale.
  • Le merchandising de base désigne l’aménagement de l’espace (comme par exemple la définition des allées et sens de circulation).
  • Le merchandising des linéaires correspond au mobilier utilisé pour l’implantation et la disposition des produits. Bien souvent il est composé d’étagères comme l’on peut voir dans les supermarchés. Cela peut être aussi des vitrines réfrigérées pour les produits frais et surgelés.

La notion de linéaire est très importante dans les commerces en libre-service comme les supermarchés, hypermarchés et magasins de proximité. On vous présente brièvement les niveaux de présentation du linéaire. Alors si vous êtes propriétaire d’une alimentation, d’un supermarché ou tout simplement que vous souhaitez optimiser votre point de vente, cela va vous intéresser !

  • Niveau du chapeau (à partir de 1m70) : il s’agit d’un niveau qui est souvent utilisé pour du stockage, on y trouve également des produits dont le packaging est facilement repérable de loin. Il est peu vendeur car il est difficilement accessible.
  • Niveau des yeux (entre 1m10 et 1m50) : il est très vendeur car il favorise l’achat d’impulsion. On y retrouve souvent les nouveautés, les produits à marge élevée ou les marques de distributeurs.
  • Niveau des mains (entre 0,60m et 1m10) : il facilite la prise en main des produits, c’est-à-dire qu’ils sont faciles à saisir et permet de dégager des marges importantes. Généralement ce sont les produits indispensables et produits complémentaires, les marques nationale ou produits à marge moyenne.
  • Niveaux des pieds (Du sol à 0,60m) : il est moins rentable car généralement ce sont les produits à faible marge, les premiers prix, les produits en vrac ou volumineux pour des raisons de sécurité

Comment peut-il s’appliquer dans les espaces de restauration rapide ?

Si vous êtes un professionnel de la restauration, voici quelques conseils à suivre pour un merchandising optimal.

Tout d’abord, ce qu’il faut savoir c’est qu’il faudra travailler sur 2 variables :

  • Quantitative : afin d’optimiser au maximum l’espace c’est-à-dire d’occuper la moindre surface pour valoriser au mieux votre offre dans votre espace en libre accès.
  • Qualitative : pour créer une expérience de vente qui découle des choix de l’implantation de la surface. Racontez une histoire que découvriront vos clients au fur et à mesure qu’ils rencontreront votre offre commerciale au sein de cet espace.

Travaillez le visuel marchand :

  • Développez des meubles en libre-service soit en amont soit en substitut du comptoir. Par exemple avec un frigo de bar ou un réfrigérateur à boissons.
  • Mettez en avant les nouveaux produits, les recettes, les formules, l’offre du jour etc. avec de la PLV adaptée (par exemple avec des présentoirs publicitaires pour mettre en avant les recettes proposées par votre chef cuisto’, des chevalets de table pour informer de votre nouveau menu ou bien un tableau en ardoise pour communiquer le menu de jour ou pour des occasions spéciales).

Pensez l’organisation spatiale de votre fast-food ou restaurant :

  • Réfléchissez à la localisation et développez le comptoir le plus ergonomique possible.
  • Disposez les espaces assis qu’ils soient hauts ou bas de manière stratégique et de sorte à optimiser la place.
  • N’oubliez pas la partie back-office et allouez des surfaces convenables pour la cuisine les sanitaires et réserves et surtout le stockage de vos alimentais surgelés comme par exemple vos frites ou steaks hachés.

Dernier petit conseil, un bon merchandising c’est :

1) Un Merchandising Système : c’est-à-dire un merchandising qui a été pensé pour être exécuté dans le but d’optimiser au maximum l’espace et avec les meilleurs moyens possibles.

2) Un Merchandising Identitaire : c’est-à-dire qu’il doit véhiculer votre propre manière de vendre les produits. C’est ce qui vous différenciera.

3) Un Merchandising Caméléon : c’est-à-dire qu’il s’adapte aux formes de vos différents établissements (si vous en disposez plusieurs) et aux différentes natures de produits.