boom_livraisons_repas

Le boom des livraisons à domicile

Avec La crise sanitaire actuelle et les mesures du gouvernement qui limitent les points de contact, le monde la restauration a dû plus que jamais déployer de nouvelles offres et se réinventer pour faire face à la pandémie du Covid-19. En effet, nombreux sont ceux qui ont vu leurs revenus fondre en quelques mois. Pour conserver ou du moins faire vivre leurs activités, de nombreux établissements ont dû trouver une solution appropriée et recourir aux livraisons à domicile. C’était la seule solution pour survivre face à cette crise et au confinement. Ce moyen qui jusqu’ici était développé surtout dans les grandes villes a totalement trouvé sa place auprès des Français. Aujourd’hui tout le monde s’y met ! La demande a explosé si bien qu’il a fallu que chacun s’adapte rapidement et a fait de ce segment l’un des seuls à connaître une croissance spectaculaire en cette période particulière. La livraison à domicile s’inscrit désormais comme une véritable tendance de fond et devient incontournable pour les établissements de restauration.

Les services de livraisons à domicile

  • On dénombre à ce jour 4 différents acteurs de livraison à domicile :
    • Les établissements (restaurants, fast-foods …) qui livrent par leurs propres moyens.
    • Les agrégateurs-livreurs comme Uber Eats ou Deliveroo qui offrent un service livraison via une flotte de coursiers. Ils s’occupent de livrer aux clients les offres des restaurants, fast-foods en contrepartie d’une compensation financière.
    • Les agrégateurs de restaurants/fast-foods qui sont des plateformes qui n’ont qu’un rôle de mise en relation. Elles référencent des établissements disposant de leur propre service livraison comme par exemple Just-Eat.
    • Les restaurants/fast-foods virtuels qui proposent uniquement de la livraison sans les risques liés à l’ouverture d’un nouvel établissement. Ils permettent de lancer de nouveaux menus ou concepts depuis leur cuisine actuelle. C’est le cas par exemple de Frichti.

Le boom des livraisons à domicile pendant la crise sanitaire

Au vu des mesures adoptées par le gouvernement (confinements, couvre-feux, déconfinements stricts), de nombreux établissements ont opté pour la livraison à domicile ou ont intégré le digital dans leur stratégie de vente. C’était de toute façon pour les professionnels le seul moyen de maintenir une activité et pour les consommateurs de continuer à se faire plaisir. En France, les établissements de restauration se sont majoritairement lancés dans l’aventure. Statista Global Consumer Survey a mené une enquête entre juillet et août 2020 pour établir un classement des services de livraisons à domicile les plus populaires. Et à ce jour, c’est Uber Eats qui se hisse sur la marche du podium.

quelques données chiffrées importantes à retenir

o 3 commandes à livrer sont passées chaque seconde
o 2,6 commandes / mois en moyenne par foyer
o Un français sur deux s’est déjà fait livrer un repas. 2 millénials sur 3 (ont déjà commandé pour se faire livrer. (Les millennials, aussi communément appelés la Génération Y, sont les personnes nées dans les années 1980, et le début des années 1990)
o 37 % des commandes sont réalisées par téléphone, 35 % en ligne et 28 % sur mobile.
o Plus de 2 commandes sur 3 sont réalisées par un agrégateur (agrégateurs : Uber Eats, Deliveroo, DejBox, Glovo, Just Eat…) ou un restaurant virtuel (restaurants virtuels : Nestor, Frichti, Popchef, Foodchéri…).
o 64 % sont très satisfaits de leur dernière livraison
o 16 € représente le montant moyen du ticket en livraison le midi et 17 € le soir

Vers un développement des livraisons à domicile qui ne concerneront pas uniquement la restauration

Face à ce succès sans précédent de la livraison à domicile, de nouvelles tendances apparaissent. Glovo est une application récente originaire de Barcelone qui fait actuellement ses débuts en France.  Elle va plus loin et ne se cantonne pas uniquement à la livraison de plats cuisinés ou menus. Elle propose de se faire livrer des courses du supermarché ou du boucher ou encore des médicaments de la pharmacie …

Elle valorise ses coursiers en les considérant comme des personnes à qui l’on peut confier une mission importante comme par exemple déposer un vêtement au pressing ou encore déposer une lettre …